NNFF Newsletter Vol. 24, No. 2, printemps 2003

La recherche sur la douleur nerveuse peut profiter aux gens atteints de NF

(Note de l'ANFQ: Le présent article est tiré du bulletin neuro-fibroma-tosis, vol. 24, nº 2, printemps 2003, publié par la National Neurofibromatosis Foundation Inc (NNFF). La version originale anglaise est accessible à l'adresse suivante : http://www.nf.org/pubs/newsletters/spring03.pdf. Les droits de publication demeurent la propriété exclusive de la NNFF de New York (NY, États-Unis). Cette dernière nous autorise à faire traduire des articles en français, mais ne se tient aucunement responsable de la qualité de la traduction.)

(Note de la rédaction : Bien que la douleur ne soit pas considérée comme un élément fréquent de la NF, cela n'est guère réconfortant pour les personnes qui souffrent de douleur reliée à la NF. En effet, cette douleur peut être atroce. Les lecteurs pourraient donc s'intéresser à un récent article sur la douleur publié dans le New England Journal of Medicine. L'article suivant est la première de deux parties d'une série sur la douleur présentée dans le bulletin neuro-fibroma-tosis.)


L'article du 27 mars dernier sur la neuropathie sensorielle douloureuse publié dans le New England Journal of Medicine (NEJM) et rédigé par Jerry R. Mendell, MD, et Zarife Sahenk, MD, PhD, tous deux du département de neurologie de l'Ohio State University, aborde le sujet général de la douleur nerveuse périphérique, mais ne traite pas directement de la NF. Cependant, puisque la NF1 et la NF2 comportent des tumeurs aux nerfs périphériques, cet article fournit des renseignements généraux sur ce type de douleur et l'état actuel des traitements connexes.

La neuropathie périphérique est un terme qui s'applique au fonctionnement des nerfs à l'extérieur de la moelle épinière. Les symptômes comprennent, notamment, l'engourdissement, le picotement, la faiblesse, la brûlure, la douleur sévère ou invalidante et la perte de réflexes. La neuropathie périphérique a de nombreuses causes telles le diabète, les médicaments, les microtraumatismes répétés, les malaises et les maladies héréditaires ou infectieuses.

Dans leur article du NEJM, les docteurs Mendell et Sahenk mentionnent que, bien qu'il soit important de déterminer l'affection sous-jacente qui cause la neuropathie pour des raisons de gestion des soins thérapeutiques, on peut essayer diverses stratégies visant à atténuer la douleur nerveuse périphérique sans égard à la cause de la douleur. En effet, ils indiquent que la cause de la douleur nerveuse ne dicte pas le type de douleur et que des thérapies non spécifiques qui sont efficaces pour une cause devraient pouvoir s'appliquer à d'autres.

La neuropathie périphérique est un terme qui s'applique au fonctionnement des nerfs à l'extérieur de la moelle épinière.

Les chercheurs examinent les différents traitements, comme les antidépressifs, les anticonvulsifs, les analgésiques et les médicaments topiques, qui peuvent être utiles au traitement de la douleur nerveuse périphérique. Les personnes qui souffrent de douleur reliée à la NF devraient s'informer auprès de leur médecin à savoir si l'une ou l'autre de ces options leur convient. Un résumé de l'article des Drs Wendell et Sahenk est accessible à l'adresse suibante : www.nf.org/nejm/.